Brexit: ma carte d’identité est elle encore suffisante pour partir au Royaume Uni?

Après de longues discussions et de longs débats, le Brexit (sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne) pourrait enfin avoir lieu. Cette manœuvre n’est sans doute pas sans conséquence. Nous vous proposons de découvrir à travers cet article les conséquences du Brexit sur les modalités de voyage vers le Royaume-Uni. Lisez donc !

Peut-on toujours se rendre au Royaume Uni avec seulement sa carte d’identité ?

Pour acter le retrait définitif du Royaume-Uni de l’Union européenne, des discussions sont en cours pour trouver un accord ou un arrangement. C’est en fonction de ces arrangements que voyager vers le Royaume-Uni avec juste sa carte d’identité serait toujours possible.

Deux cas de figure peuvent naître à l’issue de ces discussions. Le premier cas, c’est que les deux parties à savoir l’Union européenne et le Royaume-Uni parviennent à trouver un accord. Si les deux parties arrivent à conclure un accord de retrait, alors un ressortissant de la France par exemple pourra se rendre au Royaume-Uni juste avec son passeport ou sa carte d’identité. Si c’est le contraire qui se passe, et que les deux parties n’arrivent pas à s’entendre sur un accord de retrait (second cas de figure) alors il faudra bien plus qu’une simple carte d’identité pour pénétrer le territoire du Royaume-Uni. Toutefois, même en cas d’échec, les modalités de voyage du premier cas de figure seront toujours valables jusqu’au 31 décembre de cette année 2020.

On ne sera donc fixé sur la possibilité de voyager vers le Royaume-Uni avec une simple carte d’identité qu’à l’issue des nouvelles négociations entamées entre le Royaume-Uni et la diplomatie européenne. En attendant, vous pouvez demander à vous faire établir une carte d’identité ou à la renouveler en enclenchant dès maintenant la procédure obtenir ma carte d’identité.

Faudra-t-il un visa pour entrer au Royaume Uni après le Brexit ?

Parmi les conséquences du brexit, la modification du système d’immigration prend une place très importante. L’ambition des Britanniques avec le Brexit est de contrôler la vague d’immigration des Européens sur leur territoire. Si les deux parties n’arrivent pas à trouver un accord de retrait, alors, la date du 31 décembre 2020 passée, la seule carte d’identité ne suffira plus pour entrer sur le territoire britannique. Après le Brexit, le Royaume-Uni n’appartiendra plus à l’espace Schengen. Il faudra donc en cas d’échec d’accord un passeport pour pouvoir intégrer le territoire britannique.

Toutefois, cette règle ne s’appliquera pas aux ressortissants européens qui désirent par exemple passer un week-end sur le territoire britannique. En effet, le gouvernement britannique a décidé de ne pas rendre obligatoire le visa pour les ressortissants d’Europe désirant passer des séjours de moins de 3 mois sur son territoire.

Il faudra quand même être méfiant. Bien que le gouvernement britannique ait fait part de son intention de permettre aux vacanciers de se passer du visa, rien ne prouve qu’en cas d’échec des négociations, la nouvelle législation sur l’immigration n’en prévoit pas autrement.

Par ailleurs, il faut remarquer que si aucun accord n’est trouvé, la nouvelle législation britannique sur l’immigration pourrait empêcher plusieurs ressortissants européens de trouver un emploi sur le sol britannique. Désormais, seuls ceux que le système jugera très compétents et très talentueux pourront travailler sur le sol britannique. Même la procédure d’obtention du permis de travail britannique est un peu plus restrictive.